Les Patins

L’entretien des patins

Voici quelques règles pour conserver vos patins en bon état :

  • Toujours porter des protèges-lames en dehors de la glace.
    Du plus simple au plus sophistiqué  , ils éviteront l’émoussage trop rapide de vos lames
  • Bien essuyer les lames, la semelle et les fixations à l’aide d’un chiffon propre immédiatement après chaque séance.
  • Des protèges-lames en tissus (éponge)   laissent respirer les lames entre deux utilisations.
  • Ne jamais laisser les protèges-lames sur les lames lorsque vous remisez les patins, cela provoque l’oxydation des lames.
  • A la maison, mettre les patins dans un endroit sec et aéré ; ouvrir la valise ou le sac pour laisser s’échapper l’humidité. Sécher vos patins a l’air libre à température ambiante, jamais dans le sac de sport. Desserrer également les lacets et sortez la languette intérieure pour ouvrir complètement les chaussures.
  • Ne pas les laisser sécher près d’une source de chaleur car la chaleur endommage le cuir et la structure interne du patin.
  • Ne jamais laisser les patins en plein soleil, ni les laisser dans la voiture par temps froid.
  • Un petit coup de cirage (ou mieux une cire liquide) pour rendre le fini luisant et uniforme.

Régulièrement :

  • Remplacer les lacets abimés, effilochés, noués; remplacer toujours la paire.
  • Nettoyer ou remplacer les protèges-lames sales, ils peuvent endommager la lame.
  • Vérifier régulièrement les carres. Un petit test consiste à passer son ongle sur la lame  pour vérifier son tranchant ou demander conseil aux entraineurs.
  • Faire affûter les patins par un technicien expérimenté régulièrement (environ toutes les 30 heures de pratique).

Procédure pour faire affûter les patins

  • Nouer la paire de patins ensemble,
  • Mettre un papier à l’intérieur avec le nom de l’enfant, le groupe et le jour du prochain entrainementaccompagné du règlement de 5 € en espèces.

Le laçage des patins

Le laçage est le secret d’un confort, d’un contrôle et d’une stabilité absolus du pied. Les chaussures doivent être lacées graduellement, de manière moins serrée à la pointe, pour assurer une meilleure circulation du sang, plus fortement au cou-de-pied, et de nouveau de manière plus souple au niveau des crochets.

Un laçage serré sur le cou-de-pied garantit le blocage du talon alors qu’une plus grande souplesse dans la partie supérieure de la chaussure la rend plus agréable à porter. Lors du laçage les lacets doivent être tirés horizontalement en passant par dessus les crochets (voir figure 1).

Pour faciliter le laçage, il est conseillé de tirer latéralement le lacet passant sous la vis, alors que pour délacer le patin, c’ est celui passant au dessus qui doit être tiré (voir figure 2).Si vous avez du mal à serrer les lacets, utilisez le “tire-lacets” prévu à cet effet (figure 3 & 4).

Patinez pendant de brèves périodes et arrêtez-vous plusieurs fois pour lacer et délacer vos patins jusqu’ à ce qu’ils soient adaptés à vos pieds.